De l’EPN au Fab Lab

Cet article doit présenter les différentes démarches arrivants à la concrétisation d’un Fab Lab en milieu rural à partir d’un EPN en Centre Social et socio culturel et associatif.

Avant l’idée Fab Lab

Le cybercentre du chemillois est hébergé par un centre social, le centre social du chemillois. Dans ce centre social, les valeurs d’entraide de partage se vivent au quotidien, via les diverses activités, et l’une des activités phares : Les échanges de savoirs.

Michel-MAFESSOLI-1

 

 

 

De plus le Cybercentre réfléchi aux interactions entre la société et le numérique, ce qui a permis de faire venir Michel maffésoli lors d’une conférence qui a certainement changé le regard sur le numérique d’un bon nombre de personnes sur notre territoire. En effet c’est certainement à un changement d’époque auxquels nous assistons.

Une double page a d’ailleurs été rédigée par Michel Maffesoli, présentant le lien cyberculture et culture postmoderne dans le magasine du centre social sur le thème des « réseaux sociaux » : http://fr.calameo.com/read/0004997231ba99ec2ad00

 

 

Très tôt le cybercentre a mis en place des échanges de savoirs autour du numérique. Mais c’est en 2012, sous l’impulsion de l’association PING et après une visite du Fab Lab de la Forge à la Roche sur Yon, que nous nous sommes dit que la fabrication numérique apporterait certainement encore plus d’échanges de pratiques, de savoirs, de connaissances, que l’ordinateur seul, tout en permettant aux usagers de s’approprier des machines à commande numérique, ou non numérique en formant une communauté (ouverte) d’usage territorialisé.

Première étape : découverte et préparation

Depuis plusieurs années l’association PING à Nantes, incitait les EPN à aller vers les enjeux portés par le mouvement maker et culture libre. Pour nous tout cela paraissait bien loin par rapport à la demande des usagers ruraux, mais au fil du temps la question de l’empowerment, de l’obsolescence programmée, et des circuits courts sont venus rejoindre cette idée de mise en place de FabLab. Dès lors en tant qu’animateur multimédia, j’ai cherché une structure qui répondait aux valeurs du centre social pour inciter bénévoles et salariés à s’intéresser au sujet.

Visite de la Forge des possibles

En septembre 2012, formant un groupe d’une vingtaine de personnes, bénévoles du centre social, services civiques et salariés, nous sommes allés visiter le FAB LAB de La Roche-sur-Yon. Après un accueil très convivial avec café et brioches, nous avons visité la salle des machines en découvrant une imprimante 3D, des cartes Arduino et plusieurs autres machines-outils plus ou moins traditionnels. Puis suite à une longue discussion sur l’avenir de ce FAB LAB nous avons pu terminer la visite avec le visionnage de deux reportages sur ces Laboratoires de Fabriques. De retour dans les minibus les discussions tournaient autour de la création d’un FAB LAB à Chemillé, Utopie ? … peut être, en tout cas l’idée était lancée de mettre en place un Fab Lab éphémère test de 15 jours au printemps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Contacts / échanges avec l’association PING

Suite à la décision de mettre en place un Fab Lab éphémère, nous avons contacté l’association PING, qui avait une expérience, des idées, des animateurs, pour nous aider à monter cet évènementiel. En plus de cela une session de 3 jours a pu être mise en place à Chemillé à leur initiative dans le cadre de leur mission d’accompagnement des EPN. Ces 3 jours « Parcours numériques » ont hébergé dans le même temps un mini Fab Lab, qui nous permettait d’avoir un premier teaser pour le Fab Lab éphèmere « Quinzaine de la Fabrique » dans la presse chemilloise et auprès des habitants.

Ces 3 jours Parcours numériques furent extrêmement riches, la preuve :

– Le programme : http://www.parcoursnumeriques.net/articles/actualites/rencontre-davril-2013-culture-numerique-commune

– La plénière : http://www.parcoursnumeriques.net/articles/actualites/rencontre-chemille-pleniere

– Les Tables rondes :

– 4 questions à Phillippe Aigrain : http://www.parcoursnumeriques.net/articles/actualites/4-questions

– 3 questions à Hughes Bazin, chercheur au LISRA (Laboratoire d’Innovation Sociale par la Recherche-Action) : http://www.parcoursnumeriques.net/articles/portraits/3-questions

– Table ronde réinventer son espace numérique avec Guy Pastre de la Maison Grigny, Amélie Turet de la DUI, Mr Gaudin élu au maire de Chemillé, et Hugues Bazin sociologue et chercheur à LISRA : http://www.parcoursnumeriques.net/articles/actualites/reinventer-son-espace-numerique

– Open Data et Crowd sourcing avec Thomas Bernardi et Cyrille Giquello : http://www.parcoursnumeriques.net/articles/actualites/open-data-crowdsourcing

– Mise en commun : http://www.parcoursnumeriques.net/articles/outils/mise-en-commun

– Le bilan vidéo : http://www.parcoursnumeriques.net/articles/actualites/rencontre-chemille-reportage

– Le retour en images : http://www.pingbase.net/photos/index.php?album=rencontre-a-chemille/

Suite à ces 3 jours, mise en place de la quinzaine de la Fabrique, un Fab Lab test grandeur nature.

Deuxième étape : Mise en place du Fab Lab éphémère « Quinzaine de la fabrique »

La préparation de cette Quinzaine de la Fabrique a été extrêmement  importante. Au départ basée quais exclusivement sur les machines à commandes numériques, les 10 bénévoles présents aux premières rencontres ont souhaité que le lieu soit divisé en plusieurs pôles :

  • Un pôle Textile
  • Un pôle Matériaux durs
  • Un pôle Numérique
  • Un pôle Accueil Documentation

Une fois acté, chaque pôle à eu 4 mois (de Janvier à avril 2013) pour trouver des bénévoles, des référents, des ateliers à mettre en place, organiser l’espace et définir un programme.

programme

1er programme de la quinzaine ….

La communication

SKMBT_C65414072511570_0001

Cliquez sur le tract pour le visionner dans son ensemble

Point extrêmement important, comment communiquer … sur un Fab Lab alors que personnes n’en avais entendu parler sur le territoire, la tache allait être rude. Heureusement nous avons un réseau assez conséquent, de bénévoles, de partenaires (écoles, associations, etc) pour diffuser l’information largement. De plus un produit d’appel des FabLabs, l’imprimante 3d, sera construite pendant cette quinzaine. Malgré tout, il était important de faire attention à ne pas réserver cette quinzaine aux seuls quelques Geeks du territoire et bien ouvrir à l’ensemble de la population chemilloise via des ateliers,  couture, soudure au TIG, fabrication d’assise en béton etc.

Choix a été fait de créer des tracts, petits en 4 volés, pour expliquer  : Quand, Où, Pourquoi un Fab Lab au centre social, et le programme. Ces tracts ont ensuite principalement été distribués de la main à la main, les relais boulangeries / presse etc n’ayant pas eu le succès escompté.

De plus, grâce aux 3 jours parcours numériques, nous avions pu communiquer au niveau départemental dans la presse, puis les télévisions locales, ainsi que la PQR a relayé la mise en place de la Fabrique (à l’époque la simple évocation de l’imprimante 3d mettait en tête des journalistes de belles images à faire)

Enfin nous avons joué la sécurité en envoyant des invitations pour découvrir le FabLab pour toutes les associations du territoire pouvant trouver une utilité à un tel lieu. Des bibliothèques au modélisme, aux ludothéques, aux associations de consommateurs, patchwork, etc … . Nous avons fait de même pour les collégiens / lycéens du territoire en se mettant en relation avec leurs professeurs de technologie.

Échanges autour du fabLab, de la Fabrication numérique avec Emmanuel Gilloz, concepteur de la Foldarap

Échanges autour du fabLab, de la Fabrication numérique avec Emmanuel Gilloz, concepteur de la Foldarap

La quinzaine de la Fabrique

foldaEnsuite à eu lieu la quinzaine de la Fabrique nous tenons à remercier pour leur aide :

  • Emmanuel Gilloz pour la fabrication de l’imprimante 3d Foldarap (Fab Lab Nancy)
  • Julien Bellanger, Thomas Bernardi de l’association PING qui nous ont aidés à mettre l’événement en place
  • Emanuelle Roux et son équipe de la Forges des possibles et du Fac Lab de Cergy Pontoise pour une conférence et participer à la quinzaine
  • John Lejeune pour l’initiation à la soudure électronique (Fab Lab Rennes)
  • L’ensemble des bénévoles et salariés présents

 

 

Pendant 15 jours sur les chapeaux de roues, de 9h à 23h, non stop des ateliers, conférences workshop, fabrication sur place, accès libres, se sont mis en place.

Plus d’infos sur le site dédié : http://quinzainedelafabrique.csc49.fr

 

La galerie photo de la quinzaine de la Fabrique :


Le Bilan

Le bilan a été globalement très positif, en chiffres :

Environ 1000 passages. Nous pouvons considérer que 350 personnes différentes sont venues et estimer une cinquantaine de « mordus ».

Jeunesse : Les groupes scolaires ont représenté 9 classes (pour 110 jeunes). Une cinquantaine de jeunes inscrits aux ateliers (25 jeunes pour le pôle informatique, 15 en bricolage, 6 pour le fil rouge (le vélo), et une vingtaine d’enfants du centre de Loisirs). Il y a aussi ceux qui sont venus en visite libre.

Un seul atelier ( installer Ubuntu ) a été annulé par insuffisance d’inscrits. (Atelier déjà mis en place plusieurs fois au cybercentre)

Les autres ateliers : Sweet home 3D (8 personnes), détourner un jean (10 personnes), apprendre à souder en électronique (1 personne), BABA tricot et couture (5 personnes), découvrir Sketchup (9 personnes), tenons et mortaises (5 personnes), imprimer un objet en 3D (16 personnes), fabriquer son Molky (8 personnes), sac en bâche (11 personnes), apprendre à souder (11 personnes), Arduino (7 personnes) cadres et encadrements (11 personnes), assises en béton (5 personnes), créer un canevas ( 6 personnes ), caséine ( 7 personnes ).

L’ensemble du Bilan est disponible ici : http://www.quinzainedelafabrique.csc49.fr/spip.php?article10

Les suites

Suite à ces 15 jours les habitants ont souhaité que l’on pérennise la mise en place d’un FabLab. Afin de faire selon les habitants et de ne pas être victime d’un effet de mode, nous procédons ainsi :

Le test FabLab aura un lieu, au cybercentre d’accès libre à l’imprimante 3d et à la découpe Vinyle. un autre lieu est en construction par des jeunes en orientation professionnelle au centre social, la matière première est mise à disposition par la collectivité. Ce lieu pourra accueillir sur 100 m2 toute sorte de machines outils, numériques ou non, avec des plans de travail.

En attendant que le lieu soit finit (fin 2015), nous avions deux ans pour expérimenter, créer et garder active la communauté, et s’équiper en matériel.

Un groupe de 5 personnes s’est constitué et a mis en place :

Les Opens Ateliers (Cliquez ici pour plus d’informations)

Des ateliers / Workshop de fabrication numérique

+ Yvan Godreau l’animateur multimédia, met en place avec les stagiaires accueillis, des actions en direction des jeunes et des moins jeunes autour de la fabrication numérique, animation des TAP autour de la fabrication numérique, de la création, etc.

To be continued …

Posted in Notre projet EPN and tagged , , , .