La fabricaravane, un fablab mobile

La fabricaravane s’est lancée fin avril sur la route de la vulgarisation des sciences et des techniques en naviguant entre les différents centre de loisirs du Chemillois.

Un an après la quinzaine de la fabrique et son bilan encourageant, un fablab mobile à vu le jour à l’occasion de l’événement du “Printemps des rues”. Une caravane dépouillée a trouvé une seconde jeunesse en se transformant en espace de vulgarisation des techniques de fabrication numérique. C’est une extension du fablab afin d’aller au plus proche des habitants, dans les quartiers et les différentes structures du territoire. L’objectif de cette caravane c’est de rendre les outils de fabrication numérique du Bocal (fablab de Chemillé) accessible à tous.

Etape 1 : Récup’

Il s’agit d’une initiative qui mêle DIY et débrouille, nous avons récupéré une caravane en friche que nous avons pu aménager à notre convenance avec des matériaux principalement récupérés (sauf pour les meubles).

JPEG - 2.7 Mo
La caravane dans son état d’origine
JPEG - 1.7 Mo
L’intérieur de la caravane dépouillée

Etape 2 :Fais-le toi-même

Après avoir posé le sol et tapissé les murs, nous avons acheté quelques meubles dans une enseigne de déstockage pour aménager la caravane : une série de meubles en angle droit type cuisine aménagée, deux tables amovibles et réglables en hauteur ainsi que quelques tabourets. Ajoutez à cela deux multiprises branchées sur une rallonge d’une 30aine de mètres et vous obtenez un fablab mobile fonctionnel.

JPEG - 2.6 Mo
Aménagement
JPEG - 2.6 Mo
Montage du mobilier

Au grand regret des plus petits, il n’y avait pas de lit dans la fabricaravane mais seulement des plans de travail pour disposer les différentes machines.

JPEG - 1.1 Mo
La fabricaravane après lui avoir refait une petite beauté

Etape 3 : Animation autour de la fabricaravane

  • Un pôle imprimante 3D. Au programme : découverte de l’imprimante 3D, son fonctionnement et ses possibilités. On parle, on observe la machine, on imagine les objets que l’on pourrait imprimer, on regarde comment on modélise en 3D, on regarde les objets que l’on peut télécharger.
JPEG - 1.5 Mo
Espace impression 3D
JPEG - 2.3 Mo
Découverte de l’imprimante 3D
JPEG - 2 Mo
Première impression
  • Un pôle découpe vinyle. Au programme : dessin 2D et découpe de stickers.
  • Un pôle programmation Scratch et ArduBlock. Au programme : découverte des outils de programmation par block.
  • Un pôle LittleBits. Au programme : découverte des circuits électroniques (alimentation + entrées + sorties).
    JPEG - 1.8 Mo
    Vue de l’arrière de la fabricaravane

A côté de cela, nous avons aussi essayé de jouer avec des plantes et des fleurs de notre environnement à l’aide du Makey-Makey.

JPEG - 2.2 Mo
Découverte du Makey-Makey

Etape 4 : Bilan

  • Les publics accueillis : un total de plus de 60 enfants des centres de loisirs de Valanjou, La Jumelière, la Maison Des Générations de Chemillé et l’accueil parental de l’école Georges Brassens et un groupe de 20 adultes du café aux “mille sources” du Centre Social à Chemillé se sont relayés sur les différentes machines du lab mobile.
  • Cette première étape de vulgarisation des outils est très encourageante. Comme nous l’imaginions, l’impression 3D reste complexe pour les plus petits mais au delà de 10 ans certains jeunes font preuve d’une aisance impressionnante dans l’appropriation des outils de modélisation. Les plus petits eux rêvent en imaginant les objets qu’ils pourraient imprimer et cela permet d’ouvrir la discussion sur la faisabilité de ceux-ci.
  • Globalement, après cette expérimentation (et cela confirme ce que nous pensions), il se révèle qu’il n’est pas nécessaire d’animer ce type d’atelier avec des moins de 8 ans.
  • Au niveau de l’encadrement, il ne faut pas plus de 6 personnes dans la caravane si on ne veut pas se marcher sur les pieds et il faut prévoir des interventions plus longues pour creuser la partie pratique. Les temps d’intervention pour cette première étape de démonstration/prise en main se limitaient à des demi-journées, il serait souhaitable de laisser la caravane plusieurs jours consécutifs dans les structures pour que les participants puissent produire des premières créations afin de s’approprier réellement les outils.
  • L’équipement de la caravane est fonctionnel mais il reste quelques bricoles à refaire : des joints au niveau des ouvertures (toit et fenêtre), une sérieuse touche de décoration est à faire pour l’intérieur (nous avons commencé à sticker les murs avec nos créations à la découpe vinyle) et nous réfléchissons à la décoration extérieur de la caravane pour qu’elle soit mieux identifiée.
    JPEG - 1.2 Mo
    En voiture Bertha !

La petite Bertha semble avoir apprécié l’expérience puisqu’elle nous a confié qu’elle était impatiente de reprendre la route de la vulgarisation !

Auteur de l’article : Vincent Hillereau 

Posted in Ateliers - Animations.